08 février 2008

Pourquoi la bourse s'effondre ?

Personnellement, j'ai vendu mes modestes parts de Sicav placées en actions au printemps 2007. Il était en effet évident que les bourses allaient bientôt s'effondrer. Il a fallu juste un peu de temps pour cela...
Je ne suis nullement un spécialiste de la question. Seulement, je crois que la réalité à la vie dure... En l'occurence, qu'est ce que c'est que la Bourse sinon un marché où on ne vend pas des poissons ou des légumes, mais des sociétés commerciales ou industrielles. Question : quel est le rythme normal de hausse de la valeur des dites sociétés ?
Foin de calcul bien compliqué. En vérité la valeur de ces sociétés représente l'accroissement de la richesse globale des pays dans lesquels elles exercent leur activité, et, s'agissant aujourd'hui des grands groupes cotés, la richesse globale mondiale.
Pas besoin d'être un analyste chevronné pour avoir une idée de l'évolution de la Bourse, sauf qu'il faut prendre du recul. Vous aurez du mal à trouver cette donnée dans les revues ou les sites spécialisés, mais pourtant, la seule information qui vaille c'est l'examen statistique sur long terme... Et quand je dis long terme, c'est pas 1, 2 ou même 5 ans, c'est vraiment se placer sur du long terme, 10 ans mini, 20 ans mieux.

Vous n'êtes pas spécialiste financier ? Moi non plus... Et pourtant, vous allez tout de suite comprendre pourquoi les bourses sont en train de s'effondrer actuellement en regardant le graphique suivant (il s'agit ici du CAC40, c'est à dire l'indice moyen des principales sociétés cotées à la bourse de Paris... mais ça vaut pour toutes les bourses, du moins celles du monde occidental) :

CAC40

Ce graphique reprend 20 ans d'évolution de l'indice moyen mensuel du CAC40. On y voit bien la "bulle" des années 2000-2001 liée à l'engouement insensé vis à vis des valeurs issues des nouvelles technologies de l'information, en particulier de l'internet.
On voit bien également le gonflement d'une nouvelle bulle qui a commencé à se manifester en 2005 et dont je pense qu'elle est liée d'une part à la bulle immobilière et d'autre part à la bulle financière asiatique, ces deux phénomènes trouvant eux-mêmes leur origine et/ou leur nourriture dans l'abondance de liquidités généreusement distribuées par les Banques Centrales, notamment la FED et la BCE, pour conjurer la crise économique qui avait elle-même trouvé sa source dans la crise boursière. Mais, peu importe.
Autre constatation, qui vient totalement confirmer ce que vous dira votre notaire de famille : "la bourse c'est un placement de long terme...". De fait, si on examine la tendance de long terme (par exemple la droite de soutien en rouge), on constate que celle-ci correspond à un taux annuel de 6,5%. On n'est pas loin de ce que l'on considère être le taux de croissance de l'économie mondiale de ces dernières années (de l'ordre de 5%).
Certes, il n'est pas faux de dire que s'agissant des indices qui mesurent la performance des bourses, on ne prend qu'un panel de sociétés représentant les plus fortes capitalisations, et, ce qui est particulièrement vrai depuis que la mondialisation est la mondialisation, un échantillon de grands groupes parmi les plus performants. A cet égard, on peut effectivement admettre que le taux de croissance de ces grands groupes soit, sur long terme et par le jeu de l'accroissement de la productivité, un peu supérieur au taux de croissance des économies prises dans leur ensemble.
Néanmoins, ça ne change rien à la démonstration.
Alors, que conclure de ce graphique sur les tendances à venir :
1) qu'on est entré depuis l'été 2007 dans une phase de dégonflement de bulle où le mouvement de baisse devient inéluctable ;
2) que la baisse en cours devrait rencontrer un premier palier de résistance vers 5400 points (c'est ce palier qui est en train d'être "testé", comme disent les initiés, au moment où j'écris) ;
3) que si le palier à 5400 est enfoncé, la zone suivant à partir de laquelle un rebond est possible, sinon probable, se situera entre 4500 et 4200 points (à noter d'ailleurs que sur ces niveaux, on ne serait pas sur de mauvaises performances... du moins si on raisonne en long terme) ;
4) que si jamais le CAC40 devait descendre au niveau de 3300-3500 points, un bon conseil : achetez ! achetez !! achetez !!!

Posté par jiel85 à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Pourquoi la bourse s'effondre ?

Nouveau commentaire